• Toujours à Lens, à côté de la gare, voici la fédération du Pas-de-Calais. Non, elle n'est pas à Arras, à la préfecture. Elle a préféré s'implanter au beau milieu du pays minier. Remarquez l"architecture traditionnelle en "pas de moineau" du toit.

    Au centre du bassin minier du Pas de Calais, sont situées deux grosses villes  : Lens et Liévin. La veine minière se prolonge d'une part vers Béthune (mazingarbe) et d'autre part jusque Hénin-beaumont, approximativement. Entre deux une myriade de petits villages qui se sont construits tout le long, au gré des fosses de mines.

    Lens et Liévin sont d'obédience socialiste, les villages alentours sont le plus souvent socialistes ou communistes (Avion, par exemple, ou Méricourt) nous avons aussi à proximité un village écologiste réputé pour ses innovations : Loos-en-gohelle. 

     

    --------------------  

    mais si vous nous demandez, ici il n'y a pas de communistes. 

    tout simplement parceque pendant la guerre être communiste c'était pratiquement signer un arrêt de mort (le train de loos...)  l'habitude est restée


    votre commentaire
  • Voici le voisin d'en face

    Vous ne connaissez peut être pas ce journal : Liberté 62 est l'hebdomadaire communiste du Pas-de-Calais. A la grande époque, il rivalisait avec Nord éclair et la Voix du Nord; aujourd'hui tombé en désuétude, les locaux ont fermé mais lorsqu'il y a un évènement important, les tenants ressurgissent et bénévolement, en avant les rotatives 


    votre commentaire
  • lib


    votre commentaire
  • pas facile de parler de soi...  quelques informations

     

    père médecin-chef à l'hôpital public, grand amateur de livres, une chance 

    mère de formation assistante sociale, au foyer, élève les enfants

    Je quitte l'école niveau bac et travaille quelques années pour une agence de placement spécialisée dans l'agriculture dans le sud puis en Savoie. 

    Reprise des études via un équivalent du bac (eseu b ) en cours du soir 

    Entrée à Infocom Roubaix jusqu'au DEUG information et communication, en parallèle j'ai un emploi de surveillante d'externat

    Poursuite des études en faculté de lettres à Lille III, obtention d'une maîtrise de linguistique mention bien

    dernier emploi : rédactrice/correctrice


    votre commentaire
  • Monsieur Stéphane Hessel (qui a écrit le livre "indignez-vous" au fulgurant succès) a demandé dans une interview le 21 janvier à monsieur melenchon de se retirer de la course à la présidentielle. Il appelle à voter pour monsieur Hollande. De même, Robert Hue (candidat pcf a la presidentielle en 1995 et 2002) soutient le candidat socialiste.

    On peut comprendre le cheminement de pensée qui amène monsieur Hessel tout comme monsieur Robert Hue à appeler à voter "utile" en votant pour Hollande : ils veulent éviter à tout prix le cas de figure Marine le pen - monsieur sarkozy au second tour, ils considèrent qu'il faut donc voter au maximum pour monsieur Hollande pour éviter ce scénario catastrophe qui remettrait en place forcément monsieur sarkozy en définitive (car les gens voteraient alors contre marine lepen). Il faut donc absolument que hollande soit present au second tour.

    De ce fait, Monsieur Hessel invite jean luc Melenchon à se retirer car il va accaparer des votes qui vont affaiblir hollande et parcequ'il ne peut pas de toute façon remporter la présidentielle. Melenchon affaiblit hollande et par retour la droite serait plus haute dans le box office. Après, chacun voit ce qu'il veut faire mais ce que Hessel dit est loin d'être totalement irréfléchi. On peut aussi choisir de ne pas voter ou de voter blanc, mais là aussi on renforce la droite en n'apportant pas de voix à l'opposition. Le pb est assez insoluble, malheureusement. 

    Cette situation engendre des rancoeurs et on voit se profiler de sérieux troubles a l'horizon.


    votre commentaire