• Pour ceux qui ont pris l'histoire en cours de route, quelques précisions. Tout est parti du désir de faire quelque chose, de développer certaines idées et de tenter de les inscrire sur la scène politique. Le moyen envisagé pour avoir un retentissement était d'utiliser un poncif de la littérature, c'est à dire d'écrire sur le mode du "Et si j'étais" : si j'étais président de la république, alors... Mais présenté simplement comme cela, cela restait insuffisant, il fallait vraiment "s'y croire" et coller au plus près du personnage, endosser véritablement le costume. Quelque chose au départ entre réalité et fiction si vous préférez, car forcément il n'y avait là qu'une infime chance d'aboutir. Le but recherché est surtout de faire entendre une voix.

    C'est aussi l'histoire d'un cheminement politique, de quelqu'un sans parti pris politique qui se meut dans le système, qui cherche par où il va bien pouvoir passer... (avec une petite tendance sociale, il est vrai)

    Les idées émises vont évoluer, et ce qui a été écrit hier n'est pas obligatoirement valable aujourd'hui bien que la plupart restent toujours valides.

    Y a t'il là ambition démesurée ? Oh c'est bien trop pour moi... Volonté de faire évoluer les choses, sûrement. 


    1 commentaire
  • Revenons à Vladimir :-)   

    Le G20, tous les journalistes dans l'attente fébrile de ce qui va se passer au G20. Mais rien, voyons ! comment peuvent-ils penser que cela va se jouer là ? S'imaginer que Poutine allait tourner casaque non mais 

    Cependant peu après, Bachar, qui ne s'exprimait plus sur la scène internationale, accorde un entretien à CBS. Il dit qu'il n'a pas ordonné l'attaque chimique du 21 août, ce qui serait confirmé par les écoutes allemandes. Des hauts dignitaires de l'armée lui ont enjoint plusieurs fois de procéder à une attaque mais il a toujours refusé, d'après ces écoutes. Il est donc probable que les gazages soient le fait de l'armée syrienne. La situation s'éclaircit un peu. Les américains avaient raison sur le point : la Syrie détient des armes chimiques (et en a fait usage, bien que ce ne soit pas expressément dit)

    Puis, dans un entretien accordé à une chaîne publique russe, le président syrien Bachar al-Assad s'est dit prêt à placer sous contrôle international les stocks d'armes chimiques syriens et dit qu'il va adresser un message à l'ONU et à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques avec les modalités de l'accord. "C'est une chance pour la paix en Syrie et il ne faut pas la laisser passer", a déclaré Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères à son arrivée à Genève. Les Russes ont transmis aux Américains un plan en quatre étapes : 1) l'adhésion de la Syrie à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques 2) le régime syrien devra révéler la localisation de son arsenal 3) il devra autoriser l'accès d'inspecteurs de l'OIAC 4) il faudra décider de la manière de le détruire.

    Aujourd'hui (13/09) la première étape est franchie, le protocole d'adhésion est signé. En échange les usa renonceraient à faire usage de la force et à livrer des armes aux rebelles.

    Sans cela, on aurait sûrement fini par y aller... Ce n'est pas passé loin. Tant mieux, personne n'aime faire la guerre. Mais ce n'est pas terminé


    votre commentaire
  • Une remarque à propos des assemblées : les lois c'est en quelque sorte comme le pack internet (tv + téléphone + internet) on ne peut pas avoir une seule chose, il faut nécessairement prendre l'ensemble. Donc si tel groupe est intéressé par telle mesure qu'il demande depuis longtemps (ce peut être des choses qui n'ont parfois presque rien à voir avec la loi d'origine), ils peuvent déposer un amendement et il faut qu'ils prennent la totalité s'ils veulent faire passer cette mesure. Cela va permettre d'avancer pour faire valider l'ensemble. Ce n'est pas une critique, tous sont conscients de ce fonctionnement. 

    Le contre exemple étant l'amendement "nutella" : bien qu'ils s'y soient déclarés favorables en première instance, les communistes ont retoqué au sénat le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) qui le contenait également, notamment parcequ'il n'avaient pas obtenu la suppression de la taxe de 0,3% pour les retraités. Donc refus et retour à l'assemblée. Gorges chaudes d'eelv qui voulait à la fois le nutella et le plfss

    La politique, ce n'est pas si simple...

    http://parlement.blog.lemonde.fr/2012/11/15/au-senat-les-communistes-sauvent-laspartame-et-lhuile-de-palme/ (15 nov 2012)


    votre commentaire
  • (pour ceux qui ont suivi le blog : concernant la loi de finance ment sous sarkozy, texte du 04/09/2011)

    La suite concernant la loi de finance ment ? Monsieur Sarkozy, vu le grabuge, a disparu en voyage durant trois jours (lui qui était toujours si présent) Au retour, interrogé par des journalistes, il a bien sûr nié toute implication mais voilà, la ficelle était un peu trop grosse. Et l'assemblée prévenue notamment par Monsieur Bocquet (qui a tout de suite trouvé qu'il y avait effectivement anguille sous roche) n'a pas du tout apprécié l'entourloupe. Il était trop tard pour bloquer la loi qui passa ensuite au sénat mais on lui en a gardé grief, ce qui était normal car il a quand même essayé de tous les instrumentaliser...

    Quelque temps plus tard, le sénat passait à gauche, ce qui ne s'était pas vu depuis des années. Mais je ne sais s'il y a rapport de cause à effet, ce serait trop postuler.

    --------------------------------------------------

    Sur le site de FR3, on pouvait consulter auparavant en intégralité les "questions au gouvernement". Quelques jours après cette séance mémorable, on pouvait constater que désormais on avait en ligne une version édulcorée, exit les levers de bouclier et les pancartes brandies par les mécontents. La démocratie...


    votre commentaire
  • 3/09/2013 -Un billet d'humeur aujourd'hui, concernant la guerre en Syrie, je vous préviens que c'est un billet "brut de décoffrage"

    La Syrie, mais ça va devenir la corée du nord ?

    Ils ne vont plus pouvoir sortir du pays, les têtes

    Ahlala

    Assas abbras non heu je ne sais même plus son nom alors qu’on nous le martèle tous les jours, je n'en ai même pas envie

    Selon lui, il y a des élections en 2014 , il faut attendre, chouette contexte pour des élections…

    Bachar el ffff  Bachar el bazar

    Et voilà tout le problème quand on a mis la main dedans, 1 mort, 10 morts, 100, 1000, 10 000 et tu peux plus t’arrêter sinon tu es un homme mort, 100 000 et de toutes façons tu es un homme mort, ne serait ce que dans l’âme.

    Ah il n'est pas prêt de sortir de son pays… Il est même sûr d’y mourir maintenant.

    C’est tout le problème de : tu appuies sur un bouton, un autre et puis tu ne sais plus t’arrêter

     

    L’onu on se demande à quoi elle sert ?

    Bah il ne voudra pas entendre raison, vu que c’est au minimum la prison comme criminel de guerre, et la fuite semble impensable.

    Hé bé on avait déjà eu khadafi, c’est de la gnognote à côté (quoi que si on l’avait laissé faire il n'y aurait plus de villes debout, et Benghazi serait rayée de la carte ).On lui avait prédit une fin comme l’irakien, ben oui, il a fini dans un trou, au fond d’un tuyau, sauf qu’il était à la verticale, le tuyau. D’autres ont choisi la fuite mais ils n’étaient pas allés aussi loin dans l’horreur, et ils ont eu raison.

    Tôt ou tard bachar

    Il compte les écraser mais même s’il les écrase

    S’il sort, on l’éclate.

    Ça va sûrement – peut être prendre un peu de temps. 

    pour l'instant intervenir c'est un peu trop chaud mais...

    Ça m’énerve ceux qui disent que c’est de l’impérialisme, c’est pour le gaz, tu parles chaque pays a des biens, et la Libye a du pétrole et l’Algérie a du gaz et la France a autre chose et machin a de l’or et truc a de l’uranium, on a tous des biens ! le prétexte est trop facile

    La Russie, la Chine

    En fait mon ami Vladimir a surtout peur qu’on s’occupe de son cas dans le futur, voilà, puisque c’est un modèle de démocratie bien sûr

    Il se dit que si ça pète chez lui, il ne faudrait pas qu’on s’en mêle

    Et en m temps ça lui fait des alliés (bel allié, un allié de choix… )

    Bon je suis pas non plus pour les américains, eux avec leur carton pate et leurs prisons à 1000 ans, les gros sabots des amerloques, ce sont des ferrailleurs eux dans tous les sens du terme

    Donc il est bon qu’ils aient une opposition car ils ne sont pas les derniers à vouloir imposer leur suprématie

    Va t'il avancer, Vladimir, celui qui «  sait comment on fait avec les moujiks » il n'a pas totalement tort mais pas totalement raison . Sacré pays, la Russie ! ce n’est pas leur pire dirigeant, et il y a tellement à faire

    ah c’est difficile la situation ! 

    on y irait bien quand même si on s’écoutait, lui péter la tronche mais c’est pas grave, vas y on te regarde massacrer les gens, en se disant que tu finiras déchiqueté

    suis un peu fâchée bouhouh bouh ! ouin / snif

    Avec la mondialisation, ça devient difficile de se cacher la face

    Et l’autre (un ponte de l'armée russe) qui ose dire que les gazages ce n’est pas avéré, et que même si ça tombe ce sont les rebelles pour faire croire que c’est les autres, ah nan ! y en a qui ont pas peur de proférer des aneries, j’te l’dis

    Bon. après, la situation avec les rebelles, qui sont-ils vraiment, on dirait qu'il y a des gens "pas sots" à leur tête, car vu que si c’est pour avoir le même ensuite (quoi que là cela en est à un tel point qu'il serait difficile de faire pire)

    Voilà Voilà

    Tapoti Tapota

     

    L’onu ! l’onu ! A quand l'intervention de l'onu ? 

    Des élections ! maintenant, tout de suite ! il n'y a que ça  pour en sortir ! (enfin pour eux, les dirigeants) 

    (ou qu'ils placent quelqu'un d'autre à la tête, peut être ?)


    -------------------------------------------------------------------- 

     04/08

    Vladimir Poutine (qui avait récemment déclaré - quand même- qu'il n'était pas contre une enquête de l'onu sur place) a fait un pas aujourd'hui, disant qu'il allait réfléchir sérieusement à la suite de l'histoire (jusque là, la Russie s'était déclarée totalement contre, niait tout crime de l'humanité et avait envoyé deux bateaux pour contrer les volontés d'interventions occidentales) et qu'il attendait les conclusions onusiennes.

    Il y a donc, je pense, une modification. L'opposition n'est plus absolument radicale. 

    A suivre.


    votre commentaire