• Parti de gauche suite

    Je reviens à jean Luc Melenchon, je ne veux pas dire que je ne lui trouve que des défauts mais. En 2010-2011 je suis donc allée à Paris à toutes les réunions publiques du parti de gauche, voir un peu ce qu'il se disait et éventuellement avoir une conversation. Un budget pour moi, à 100 euros le déplacement, je ne suis pas député. Et, à chaque réunion, j'attendais patiemment de pouvoir lui adresser la parole. Mais il parlait à tout le monde sauf à moi, des que mon tour venait, pschuit évaporation ! Au bout d'un moment je me suis dit : non mais qu 'il se rassure je ne vais pas lui courir après, je ne m'appelle pas Ségolène pour m'imposer sans vergogne. Et puis au fil des réunions j'ai vu l'homme changer, au départ il me semblait sincère et puis peu à peu il s'est enfermé dans un rôle , je ne l'ai plus reconnu. Je me disais tiens, il connaît l'appareillage, il sait des choses que j'ignore, il va pouvoir m'apprendre comment ça fonctionne. Malheureusement.. Le parti de gauche va droit dans le mur, vous verrez, et au fond il le sait mais il ne veut pas l'admettre (et il est très mal conseillé par des gens qui eux aussi espèrent des places et l'encensent, que vous êtes joli, que vous me semblez beau. Ce ne serait pas grave si cela ne concernait que lui, le problème c'est qu'il va tous nous entraîner dans sa chute. Je regrette vraiment que nous ne puissions nous entendre. (surtout que le Npa lui aussi aurait alors été dispose à repenser à une alliance - Olivier l'avait suggéré, si j'ai bien lu entre les lignes)

    Et puis je suis aussi allée chez les communistes voir ce qu'il se passait. (rappel : front de gauche égale parti de gauche, communistes et gauche unitaire) Eh bien ils ne sont pas très heureux du cadeau les communistes, je ne pense pas qu'on les y reprendra deux fois. Ce sont gens de parole et ils voteront ce que le parti a décide mais ils ne sont pas dupes Pourquoi jlm va se planter ? On sait bien qu'il ne sera pas au second tour, il ne faut pas rêver. Admettons qu'il fasse 10%. Ce qu'il espère c'est pouvoir les " monnayer", certainement contre une place au gouvernement. Si encore cela avait été Aubry, mais c'est hollande qui a été choisi par le PS et hollande c'est précisément la personne avec laquelle Melenchon s'est enguirlandé lorsqu'il a claqué la porte du ps. Il serait donc très étonnant qu'il y aie un accord entre lui et le PS, d'autant plus que entretemps le ps s 'est accordé avec EELV . S'il leur manque des voix, gageons qu'ils s'accorderont plutôt avec le centre. Donc l'avenir du front de gauche est fort compromis. Il le sait bien jean Luc, mais il ne veut pas le reconnaitre. Il veut être président, dit il, il va finir par ne rien être du tout au lieu de s'allier.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :